Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Quand une femme tarde à tomber enceinte ou présente des difficultés à avoir un bébé, beaucoup de questions se posent.

Le doute et l'angoisse pointent leur nez provoquant la remise en cause sur les capacités à concevoir un enfant et donc sur la fertilité.

Quels sont les principaux signes de l’infertilité féminine et comment bien les reconnaître ?

Quand est-ce que la question d’infertilité fait surface ?

Concevoir un enfant peut être difficile et prendre naturellement du temps suivant les couples.

La fertilité dépend en effet de nombreux facteurs tels que du facteur physiologique, du facteur psychique ou du facteur émotionnelle.

De plus, le processus de fécondation est complexe et personne ne saura jamais le prévoir avec une précision infaillible.

Ainsi, même si une femme a du mal à tomber enceinte, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est infertile.

Car en effet de nombreux facteurs tels que le stress, une mauvaise alimentation ou un sommeil de mauvaise qualité peut impacter négativement le corps de la femme et entraîner une baisse du potentiel de conception naturelle.

La question d’infertilité peut donc uniquement surgir après à peu près 1 an d’incapacité à obtenir un enfant malgré des relations sexuelles régulières et non protégées et une qualité de vie saine et équilibrée.

Cela peut se confirmer de nouveau après deux ans d’essais de conception infructueux.

Il est donc indispensable de consulter un gynécologue pour faire un suivi pendant toute cette période et d'éventuellement avoir une approche pluri disciplinaire pour améliorer les différentes domaines de votre vie.

Comment savoir si vous êtes infertile ?

Il existe alors plusieurs moyens de diagnostiquer l’infertilité féminine.

Cependant, le premier signal qui alarme est bien évidemment le fait de ne pas tomber enceinte, même pendant les jours d’ovulations après 1 an ou 2 ans de relations sexuelles fréquentes et non protégées.

Mais c'est surtout la série d'examens réalisés par le gynécologue qui va permettre d’établir réellement le diagnostic et de comprendre ce qui cause l’infertilité chez la femme.

Les premiers bilans d’infertilité consistent alors à prendre une courbe de température, à faire un dosage hormonal et un examen de la glaire cervicale.

Plusieurs autres examens comme le caryotype, l’échographie de la région génitale et l’hystérosalpingographie sont éventuellement à prévoir dans un second temps.

Dans le cas d'infertilité avéré, des traitements hormonaux ou des stimulateurs d’ovulation seront à prévoir pour stimuler le fonctionnement de l'ensemble du système hormonal afin de favoriser l'ovulation et d'améliorer la qualité des ovules.

Alors si vous souhaitez avoir des conseils pour tout ce qui concerne la fertilité chez la femme ou les problèmes de conception, venez visionner l’atelier vidéo gratuit. II propose de nombreuses méthodes holistiques pour tomber enceinte facilement et rapidement.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Lire aussi :

L'article précédent : Ovaires polykystiques (OPK) : quel traitement pour tomber enceinte ?

L'article suivant : Quelles sont les différences entre infertilité et stérilité ?