Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


💛 ATELIER VIDEO GRATUIT

Découvrez les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre). En BONUS : une méthode inédite pour améliorer votre fertilité et tomber enceinte rapidement !

Donner naissance est certes l'un des plus beaux et des plus magiques événements de la vie humaine, mais il peut parfois s'accompagner pour la femme d'une douleur atroce, 9 mois à porter son enfant et à endurer les épreuves de l’évolution de la grossesse mais aussi de l'accouchement...

N'oublions donc pas d'être reconnaissante et bienveillante à l'égard de nos mamans!

Pour certaines femmes, cette étape de la vie provoque une peur, un dégoût, allant même jusqu'à un refus de donner naissance : la tocophobie.

Alors comment la gérer et la surmonter pour fonder une famille et devenir mère sans stress?

Tocophobie : comment surmonter sa peur de tomber enceinte ?

Quelles sont les origines de la tocophobie?

De son étymologie, la tocophobie est la phobie de l’accouchement et/ou de tomber enceinte.

Un bon nombre de femmes évitent au maximum d’endurer des douleurs de toutes sortes dans leur vie quotidienne.

Ainsi, juste d'imaginer la possibilité de souffrir pendant toute la durée de la grossesse ou l'accouchement provoque un état de peur et de panique irrationnelle qui prend le dessus sur le côté rationnel de ces femmes.

Néanmoins, même si ce sont les femmes qui sont souvent le plus souvent sujettes à cette phobie, il arrive dans certains cas que les hommes aussi soient touchés.

Cela a été prouvé par des études menées par des scientifiques qui ont mis en évidence que plusieurs individus de la gent masculine, et donc futurs pères, seraient aussi concernés par la tocophobie.

De plus, il est important de noter que la classification internationale des maladies de l’OMS reconnait en 1997 ce phénomène qui touche les femmes; et ainsi le terme « tocophobie» a trouvé sa genèse en l’an 2000.

Quelles sont les classifications de la tocophobie?

La tocophobie est classée en trois catégories bien distinctes :

La tocophobie primaire touche surtout les personnes de sexe féminin qui n’a jamais accouché ou qui n’a jamais donné naissance.

Elle apparaît à l’adolescence, et est due à des antécédents douloureux et traumatisants de la personne elle-même : un accouchement difficile d’un proche auquel elle a assisté, entendu ou visualisé à travers les médias; un abus sexuel; etc.

La tocophobie secondaire par contre touche les femmes ayant déjà donné naissance, et qui fût pour elle une expérience très dure.

De ce fait, ces femmes ont peur de procréer à nouveau car elle souffre d’un état de stress post-traumatique.

Enfin, le dernier du classement est la tocophobie liée à un trouble psychique prénatal.

Est-il possible de surmonter sa peur de tomber enceinte?

Même si la tocophobie se répand actuellement dans le monde, chaque catégorie de tocophobie a son protocole adapté pour surmonter cette épreuve.

Dons dans tous les cas, c'est possible de surmonter la tocophobie pour concevoir sans stress et sans difficulté pour la première fois ou une deuxième (troisième) fois!

Mais pour éviter de se tourner vers des alternatives médicalement assistée ou juridique (césarienne, adoption,…), il est possible de la surmonter, voire même d'oublier cette peur extrême de la grossesse et de l’accouchement en y travaillant.

Quelles sont les solutions à opter?

Les femmes atteintes de tocophobie, quel qu’en soit le stade, doivent être accompagnées mentalement et physiquement pour qu’elles ne se sentent plus seules face à leur peur profonde.

Leur partenaire joue ainsi un grand rôle dans la réussite de la prise en charge de cette peur irrationnelle.

En effet, un soutien moral et une présence physique sont les premières issues qui permettent de surmonter efficacement cette épreuve.

Des séances d’hypnoses thérapeutiques peuvent aussi aider.

Ces séances ont pour objectif de modifier l’état de conscience de la femme.

Néanmoins, pour réduire les stress et l’angoisse, il faut aussi se documenter, anticiper la grossesse et l'accouchement en s’informant (livres spécialisés, documentaires,etc.).

De plus, rester positive, aiderait à stabiliser votre mental, quel que soit l'étape que vous êtes en train de franchir.

Donc il faut impérativement que vous ayez des pensées positives!

En effet, les douleurs, les chamboulements d’habitudes et les restrictions alimentaires seront bientôt finis et la naissance de votre enfant sera ainsi un moment magique et inoubliable.

Alors si vous aussi vous souhaitez tomber enceinte, mais que pour une raison ou une autre, il y a en vous une forme de résistance ou de peur irrationnelle qui vous submerge, n'hésitez pas à suivre mon atelier vidéo gratuit.

Cela vous permettra de faire le point et de mieux appréhender cette nouvelle étape de votre vie.

On se retrouve donc tout de suite dans la première vidéo pour découvrir tous mes conseils et astuces pour tomber enceinte.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Lire aussi :

Stimulation ovarienne: ce qu’il faut savoir sur le protocole!

Le surpoids peut-il entraîner des difficultés à tomber enceinte?