Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Selon un grand nombre d'experts, la probabilité de tomber enceinte pour une femme âgée de 25 ans est de 25% par cycle.

Cette probabilité chute avec l'âge et est de 15% à partir de 35 ans et de 10 % après 40 ans.

Autant dire que le premier essai n’aboutit pas forcément à une réussite.

Ainsi, lorsque l’attente devient trop longue, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste.

Découvrez donc tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Qui consulter pour tomber enceinte?

À quel moment faut-il véritablement consulter un spécialiste ?

En général, ce sera au bout de deux ans d'essais qu’il faut commencer à consulter un professionnel mais certaines personnes n'attendent pas ce délai et consultent un peu avant.

Donc bien évidemment après avoir eu, tout au long de cette période, des rapports sexuels sans moyen de contraception donc pas de pilule, pas de stérilet ni de préservatifs !

Dans un premier temps, votre médecin vous prescrira un bilan médical complet afin de savoir s’il y a des anomalies ou s’il faut seulement faire preuve d’un peu plus de patience.

Ce n'est seulement à partir de 37 ans qu'il est conseillé de consulter le plus rapidement possible un professionnel si vous ne tombez pas enceinte au bout de 12 mois de tentatives.

Car comme vous l’avez compris, physiologiquement, plus l’âge augmente et plus les chances de tomber enceinte naturellement diminuent.

Vers quels professionnels s’adresser en priorité ?

Évidemment, le premier professionnel à consulter en cas de difficulté à concevoir un enfant, est votre gynécologue.

Son rôle consiste à réaliser les premiers examens comme l’évaluation de l’ovulation, les analyses sanguines ou encore les tests post coïtaux.

Ils permettent de révéler dans la plupart des cas les causes du problème d'infertilité qui est soit féminine soit masculine.

Grâce à son diagnostic, le gynécologue pourra mettre en place un traitement en adéquation avec vos antécédents médicaux.

Et puisque les problèmes liés à la conception d'un enfant ont souvent un impact psychologique assez important, la prise en charge pluridisciplinaire est fortement recommandée avec en autres, une prise en charge psychologique.

En effet, le fait de subir une série d’examens médicaux et l’angoisse d’un résultat négatif entraînent énormément de stress aussi bien chez l'homme que la femme.

Un tel professionnel (psychologue, sophrologue, hypnothérapeute, etc.) pourra vous aider à comprendre la situation, ce qui vous permettra de commencer les traitements de la façon plus sereine possible.

Quels sont les autres professionnels à consulter ?

Si les traitements prescrits par le gynécologue n’ont pas donné un résultat satisfaisant et que vous n'êtes par conséquent pas tombée enceinte ou que vous avez fait une ou plusieurs fausse(s) couche(s), vous pourrez vous adresser à un endocrinologue spécialisé dans les troubles de la reproduction.

L'endocrinologue est un expert en matière de troubles hormonaux et il pourrait trouver une autre solution à votre problème d’infertilité.

Mais n'oubliez pas que certaines méthodes alternatives naturelles ont aussi de très bons résultats et permettent de favoriser une grossesse sans protocole médical épuisant à la fois physiquement, mentalement et émotionnellement.

C'est donc pour cela qu'en parallèle à ces diverses procédures médicales et à ce que vous avez déjà entrepris pour tomber enceinte, vous pouvez également consulter mon atelier vidéo gratuit.

Vous pourrez y trouver de nombreux conseils intéressants qui pourront déjà vous donner un premier aperçu des domaines de votre vie à explorer et à améliorer pour optimiser vos chances de concevoir un enfant naturellement.

Alors ne passez pas à côté de ces précieux conseils et retrouvez-moi tout de suite dans la première vidéo.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Lire aussi :

Comment arrêter la pilule pour tomber enceinte?

Tomber enceinte facilement après 40 ans, est-ce possible ?