Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Dans un couple, procréer pour donner naissance est une étape, mais aussi un désir : avoir une descendance.

Malheureusement, ¼ des couples désirant être parents se trouvent face à un problème, l’infertilité.

Ils ne peuvent pas procréer facilement et rapidement.

Leur union ne peut donner naissance au fruit de leur amour sans aide et sans accompagnement.

Dans quel cas parle-t-on d’infertilité masculine ?

Que faire face à cette situation ?

On en parle dans cet article.

Infertilité masculine : quand l’homme est infertile, que faire ?

Quand est-ce peut-on parler de l’infertilité masculine ?

L’infertilité peut toucher autant la femme que l’homme.

De manière générale, elle est définie comme étant l’incapacité à obtenir une grossesse voulue au sein d’un couple.

Les causes sont multiples et variées pour les deux sexes.

On parle d'infertilité masculine dès lors que les examens liés à la fertilité de la femme n'ont montré aucune anomalie.

À quel moment peut-on donc déclarer l’infertilité masculine ?

Généralement, après deux ans de rapports fréquents et que la fécondation se fait surtout au moment de l’ovulation, que la grossesse de la femme n’aboutit pas.

Dans ce cas-là, la fertilité de l’homme est remise cause.

Et la confirmation se fera après des examens médicaux qui suivent cette période d'essai bébé.

Aujourd'hui, l'infertilité masculine est représente 30% des infertilités connues.

Quelles sont les causes courantes de l’infertilité masculine ?

Ce phénomène et non moins une maladie, est dû à plusieurs facteurs, internes liés au fonctionnement général du corps de l'homme.

On cite, entre autres, le dysfonctionnement de l’appareil génital, il s’agit du premier facteur à en prendre compte.

Il est en effet possible que les veines entourant le cordon spermatique se dilatent, altérant ainsi la qualité et la quantité du liquide spermatique.

L’homme peut également présenter des difficultés d’érection ou une impuissance sexuelle.

Ou encore qu’il souffre d’une éjaculation précoce au moment des rapports ou d'éjaculation rétrograde (c'est-à-dire dans la vessie).

L’infertilité masculine peut aussi être liée à des maladies subies.

Il se peut que l'homme ait suivi des traitements anticancéreux (chimiothérapie, radiothérapie) ; qu’il soit diabétique ; ou qu’il ait eu une ancienne infection, cas par exemple des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

N'oublions pas aussi que plus simplement, l’infertilité chez l’homme peut aussi être causée par son hygiène de vie.

En effet, une exposition prolongée à une haute température, la consommation abusive d’alcool, de tabac peut diminuer les chances de procréer.

Il y a aussi le stress qui est un facteur important à ne surtout pas négliger quand on désire un enfant.

Que faire pour y remédier ?

Si l’infertilité n’est pas encore confirmée, il faut consulter son médecin le plus vite possible pour qu’il puisse établir un diagnostic et voir les traitements médicaux à suivre.

Dans le cas d’une infertilité masculine, un spermogramme est incontournable.

Il consiste à analyser et évaluer la qualité et la quantité des spermatozoïdes.

Notons que le sperme doit contenir 15 millions de spermatozoïdes par millilitre pour la fécondation.

Un bilan complet et une enquête approfondie des antécédents du patient s’imposent aussi pour déterminer les facteurs de l’infertilité masculine.


Cependant, plusieurs solutions permettent de combattre l’infertilité masculine.

Consultez cet atelier vidéo gratuit pour obtenir d’autres informations utiles pour vous et votre partenaire dans votre quête de devenir parents.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Lire aussi :

L'article précédent : Envie d’un bébé mais peur du changement : que faire ?

L'article suivant : Les meilleures astuces pour tomber enceinte plus facilement !