Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

La fécondation in vitro correspond à la technique de procréation médicalement assistée qui est de plus en plus pratiquée aujourd'hui.

En effet, elle est considérée comme une bonne alternative aux traitements naturels et à la difficulté de procréer de façon naturelle.

Toutefois, la FIV peut présenter certains effets indésirables non négligeables et des risques pour la santé de la femme.

Quels sont les risques de la fécondation in vitro?

Quels sont les principaux effets secondaires ?

La fécondation in vitro est loin d’être efficace à 100%.

Et malgré des taux de réussite qui sont minimes, les effets secondaires eux ne sont pas faibles et se font ressentir dès le début traitement.

Certaines femmes présentent des bouffées de chaleur importantes, mais aussi des douleurs abdominales.

Des saignement peuvent aussi apparaître.

Cela est d'ailleurs un symptôme plutôt fréquent, mais à priori sans conséquences graves prouvées pour la santé de la mère et du futur enfant.

Quels sont les principaux risques pour les ovaires ?

Outre les effets secondaires, les risques encourus par les femmes sont nombreux pendant une FIV et la stimulation ovarienne peut s’avérer alors inefficace dans certains cas.

Dans d’autres cas, on peut rencontrer le syndrome de l’hyperstimulation ovarienne.

Ou encore, l'augmentation de façon anormale de la taille des ovaires.

Alors en cas d’hyperstimulation, il peut y avoir des douleurs abdominales, des vomissements, de la fièvre, des ballonnements ou encore des diarrhées et des torsions d’ovaire.

Et dans certains cas plus graves, cela peut provoquer une déshydratation, des difficultés respiratoires ou encore une accumulation de fluide dans l'abdomen amenant à l'hospitalisation.

Que peut provoquer la FIV sur les grossesses ?

D’autres risques peuvent également se présenter lors d’une FIV, notamment pour la grossesse et pour les futurs fœtus.

Des grossesses multiples ne sont pas à exclure puisque les embryons inséminés sont nombreux et peuvent potentiellement tous générer des grossesses.

De plus, le taux d’accouchement prématuré et par césarienne est également élevé pour ce type de grossesse.

Cela est notamment due aux possibilités de grossesses multiples, mais aussi à la prise de certains médicaments qui favorisent la fertilité.

Quelles sont les probabilités de fausses couches et d'anomalies lors de la procréation par Fécondation In Vitro ?

Malheureusement, les fausses couches ne sont pas à exclure pendant la FIV.

Les embryons peuvent en effet ne pas aboutir à une grossesse menée à bien jusqu'à terme.

Cela est notamment provoquée par le traitement médicamenteux pris au cours du protocole de fertilité.

De plus, les risques d’anomalies ou malformations congénitales peuvent également apparaître.

Mais en général, cela n’a rien avoir avec la FIV,et cela peut donc être causée par des facteurs génétiques ou transmissibles, mais aussi par l’âge de la patiente.

Enfin, le plus grave mais rare reste le cancer des ovaires.

Donc si vous souhaitez avoir des conseils simples et pratiques pour tomber enceinte facilement, n’hésitez pas à visionner cet atelier vidéo gratuit.

Elle délivre de nombreux conseils et astuces pour les femmes qui veulent avoir un enfant rapidement.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Lire aussi :

L'article précédent : FIV: quel est le taux de réussite?

L'article suivant : Comment avoir un bébé quand on est infertile ?