Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Après 40 ans, une femme peut encore envisager une grossesse ou avoir tout simplement envie d’un bébé malgré son âge.

Que ce soit donc pour une première grossesse, ou pour encore une autre de plus, il est possible d’envisager une grossesse tardive tout à fait naturelle, mais dans quelles mesures ?

Grossesse tardive naturelle après 40 ans : oui c’est possible !

Un bébé à 40 ans, c’est possible !

Tomber enceinte après 40 ans, beaucoup de femmes le souhaitent encore.

Certaines pensent d’ailleurs que c’est l’âge idéal pour faire un bébé et pour commencer une nouvelle vie pour d’autres.

Mais sur le plan biologique, est-ce encore raisonnable ?

Est-ce qu’il est possible d’avoir une grossesse naturelle à cet âge ?

Les médecins affirment que passée la barre de 40 ans, les femmes ont 10% de chances d’être fécondées naturellement.

Mais oui, il est toujours possible d’envisager une grossesse naturelle à 40 ans à condition de la suivre de très prêt.

Une horloge biologique décalée...

Le nombre de grossesse et d’accouchements à 40 ans a triplé ces vingt dernières années selon le Pr Michel Tourmaire, au sein de la Maternité Saint-Vincent de Paul en France.

En effet, le Professeur, qui a consacré un livre entier au « Bonheur d’être mère » parle d’une tendance qui décale l’âge de la maternité.

Ainsi, de plus en plus de femme commence à concevoir vers l'âge de 30-35 ans, si bien qu’un deuxième enfant ou un troisième peut arriver aux alentours des 40 ans.

Attention, les risques existent malheureusement !

Il est vrai qu’après 40 ans, les chances de grossesse pour une femme diminuent, mais il est tout à fait possible de concevoir naturellement si toutes les conditions de santé sont réunies et optimales.

Une femme dans la quarantaine d'année n’a plus la même force physique, physiologique et mentale qu’une femme de 30 ans, il est donc important qu’elle se prépare à une grossesse tardive et à ses éventuels risques, mais aussi à l’accouchement.

Les risques de fausses couches sont malheureusement beaucoup plus présents pour les grossesses tardives.

Un suivi médical plus important !

Si la femme ne présente pas encore des signes de ménopauses et continue à avoir ses menstruations de façon normale, il est envisageable de faire un bébé à 40 ans, sans problèmes particuliers.

En revanche, à cet âge, les ovocytes vieillissent et sont plus fatigués.

Car oui, le vieillissement est un phénomène qui touche également les ovocytes.

Le suivi médical est donc forcément plus important et doit se faire systématiquement avant la grossesse mais aussi pendant pour s'assurer de la bonne santé de la maman mais aussi de la santé et du développement du bébé.


Si vous souhaitez avoir plus de conseils sur la conception à 40 ans ou la grossesse naturelle tardive mais plus globalement sur comment favoriser votre grossesse, n’hésitez pas à visionner cette vidéo. C’est une vidéo qui fait partie d'un atelier vidéos gratuits donnant des conseils simples et pratiques sur comment tomber enceinte rapidement.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Lire aussi :

L'article précédent : Problème ou absence d’ovulation : que faire ?

L'article suivant : Comment tomber enceinte facilement avec un cycle irrégulier ?