Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT: Inscrivez-vous pour découvrir les 4 erreurs qui vous empêchent de tomber enceinte naturellement (l'erreur 2 va vous surprendre).

Pratique devenue presque courante chez les femmes qui ont du mal à tomber enceinte naturellement, la Fécondation in vitro (FIV) est au cœur d’une grande controverse.

Si la procréation par assistance médicale (PMA) s’intensifie, les résultats n’encouragent pas pour autant les femmes à le faire.

La FIV marche-t-elle vraiment ?

Quelles sont les chances de réussir ?

Qu'est-ce que retiennent les femmes de cette pratique ?

FIV: Témoignage de patientes déçues

Un taux de réussite minime

Processus souvent douloureux, et jugé trop long pour les femmes qui souhaitent avoir un bébé, la fécondation in vitro semble être pour le moment, le meilleur moyen médicalisé pour tomber enceinte après des tentatives naturelles qui ont échoué.

Ou du moins après 2 ans de rapports sexuels réguliers non protégés.

Alors quand on sait qu’une femme a droit à 6 FIV au cours de sa vie, les chances pour réussir sont donc porteuses d’espoir pour toutes celles qui n'y croient plus.

Pourtant la réussite n'est pas toujours au rendez-vous puisque les tentatives de FIV ne marchent pas à 100%.

En effet, le taux de réussite d’une FIV ou d’un aboutissement à une grossesse se situe encore aujourd'hui seulement entre 20 et 25%.

Un long processus pénible

Selon le témoignage de certaines femmes, non seulement le processus est long (cela peut en effet durer des années), mais également très pénible aussi bien pour la femme qui le subit que pour l'homme qui voit sa compagne souffrir pour pouvoir fonder une famille.

En effet, il ne suffit pas juste de faire un prélèvement, puis une injection et le tour est joué.

Il faut aussi compter les protocoles de stimulation ovarienne, la prise de traitement hormonal, dans certains cas les ménopauses artificielles.

Ce long processus peut non seulement décourager moralement, mais peut aussi affaiblir physiquement et rendre la potentielle grossesse plus difficile.

Des chances réduites

De plus, d’autres femmes expliquent également que les inséminations n’aboutissement pas souvent à une grossesse.

Un embryon sous éprouvette, une fois inséminé dans l’utérus peut ne pas se développer, peut mourir tout simplement et ne donner lieu à aucune grossesse.

Ainsi, il faut multiplier les inséminations pour avoir plus de chances d'aboutir à une grossesse.

Certaines s'arrêtent à 3 ou 4 tandis que d’autres au bout du gouffre, tentent tout et peuvent accumuler jusqu'à 7 inséminations.

Ce qui est énorme et plus que traumatisant pour le corps !

A retenir

A coté de toutes ces mauvaises impressions que gardent les femmes de leurs tentatives ratées de FIV, il faut garder en tête qu'il y a de nombreux facteurs qui peuvent empêcher la FIV de marcher.

L’âge de la femme, son état de santé et l’état de son utérus, sont tout autant de paramètres qui déterminent ou non la réussite d’une FIV.

Et malheureusement, ces paramètres ne sont pas forcément tous favorables au même moment.

Alors si vous souhaitez avoir des conseils efficaces pour tomber enceinte facilement et rapidement sans passer par les protocoles médicalisés tels que la Fécondation In Vitro, n’hésitez pas à visionner mon atelier vidéo.

C’est un atelier qui est destiné aux futures mamans qui ont besoin de conseils pratiques et efficaces pour concevoir un bébé dans les meilleures conditions en évitant le plus possible les alternatives médicalisées.

Atelier vidéo gratuit ▶ Tomber enceinte naturellement

Lire aussi :

Difficulté à tomber enceinte : quelles sont les solutions ?

Quel traitement suivre pour tomber enceinte ?